Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
H.B.over-blog.com une vie à Valréas

chronique de la vie Valréassienne

L'ordure source d'emploi :

Publié le 29 Mars 2014

Depuis la nuit des temps, les déshérités glanent dans les déchets des plus nantis, tout ce qui peut les aider à survivre.

Dans les cités, la fouille des tas d'ordures s'organise en véritables métiers qui prennent des noms divers selons les époques.

Les loquetières au XIIIe siècle, puis les pattiers, driliers, chiffonniers, vocables dérivés de loques, pattes, chiffes, qui désignent les étoffes usagées destinées à la fabrication des papiers.

Les chiffonniers, après une longue période de prospérité, jusqu'en 1870, s'étranglèrent avec le développement industriel. La récupération et le recyclage faisait vivre 500 000 personnes en France au siècle dernier.

Peu à peu, la gamme des matières et objets recueillit s'élargit, l'ingéniosité des récupérateurs se déploie.

Depuis fort longtemps des associations caritatives se sont mobilisées pour enlever à domicile les rebuts de la vie quotidienne.

Déjà à Rome un cercle de charité récoltait chez les particuliers, des os, des papiers, des chiffons etc...

Avec les ressourcent qu'ils en tirent, ils financent des oeuvres sociales, associations d'étudiants, la lutte sociale des marginaux, afin de permettre à des exclus de survivre grâce aux rebuts de la société.

L'accointance des déchets est très ancienne et florissante dans les périodes difficiles : en témoignent les compagnons d'Emmaus.

Le réseau Envie, crée par Emmaus et la société Darty, à mis en place une quinzaine de centres pour la réparation d'appareils ménagers n'ayant pas encore rendu l'âme.

En 1995, les ventes d'appareils d'occasions de ce réseau représentait 0,3% du marché français et il avait employé depuis sa création près de 4000 personnes en réinsertion.

Sillonnant villes et campagnes les compagnons d'Emmaus enlèvent gratuitement des meubles, objets, vêtements, ferrailles.

Emmaus est devenu une grande entreprise bien structurée qui rassemble en France des hommes et des femmes dans une centaines de communautés.

Les communautés sont autonomes et s'autofinancent par leurs activités et assurent leurs gestion.

Les marchés aux puces offrent depuis plus de cent ans une possibilité de commercialiser les produits issus de la "chine".

La chine c'est la récupération des objets délaissés dans les greniers, les caves, les débarras, les recoins d'appartements ou de magasins, puis leur récupération et leur revente .

L'ordure source de création:

L'histoire de l'art contemporain est marqué par l'intrusion d'objets et de matières dans les oeuvres plastiques, en complément ou en substitution aux matériaux traditionnels.

Des créateurs et artistes de renom ont recours aux choses répudiées par la civilisation urbaine et industrielle.

Lorsque César découvrit la féraille, il l'a trouva belle en soit, et la métamorphosa. Ce sculpteur déclara un jour :

"Le déchet n'existe pas à mes yeux, il ne fait que m'évoquer la possibilité d'en tirer un langage expressif."

Aujourd'hui la naissance des déchetteries, la prise de conscience de l'impact climatique de l'activité humaine laisse présager une prise de conscience liée à la survie humaine. Le réseau des ressourseries offre cette alternative que je propose depuis près de vingt ans en vain...

Commenter cet article

maevina 30/03/2014 00:44

oups jetés !

maevina 30/03/2014 00:44

quand on pense aux tonnages jeté toutes les années, c'est impressionnant, j'aime ces initiatives ! j'avais vu un reportage sur l'Afrique ou la récupération était devenue une activité très florissante et super riche en idées et créativités