Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
H.B.over-blog.com une vie à Valréas

chronique de la vie Valréassienne

Un loup tué sur l'autoroute

Publié le 16 Janvier 2014

Voici quelques jours, les quotidiens remplissaient leurs pages d'articles concernant un accident survenu il y a peu sur l'autoroute entre Hyère et Toulon et mettant en scène la collision d'un loup par un véhicule . Sur le net, les commentaires ajoutés à la suite de ces articles sont édifiants et prouvent la méconnaissance totale de la plupart des gens de cet animal. D'autre part, je n'ai jamais vu d'articles concernant l'écrasement d'un chien...Oui, mais voilà, il s'agit d'un loup....Les vieilles craintes et superstitions paraissent toujours prêtes à se réveiller. Malheureusement, les décisionnaires en matière de régulation de cet animal ne paraissent pas plus informés que la majorité des gens et se retrouvent pris entre les feux du pastoralisme et celui des associations écologiques et de protection de la nature. Le dialogue semble sans issue, d'ailleurs peut-on parler d'autre chose que d'un dialogue de sourd.

L'excellente publication de la FRAPNA : "épines drômoise" ( N°175) a consacré un numéro spécial à cet animal et aux contre-vérités qui le poursuive :

Elle y développe les arguments et informations suivants :

-Le loup est revenu naturellement en France, après sa destruction par l'homme.

-Le nombre local de loup n'augmente pas. (la meute se régule elle-même)

-Les loups sont présents en Europe depuis deux millions d'années

-Le loup gris actuel "Canis lupus" apparaît en France il y a 400 000 ans.

-Il a disparu suite à son extermination dans notre pays en 1939

-Au XVIIIe siècle, sa population s"élevait à 7 000 individus, actuellement on l'estime à 250

-La cohabitation bergers/loups est possible

-Le loup ne torture pas ses proies

-Il faut se pencher sur les conditions indignes d'élevage et de transport des ovins

-Le bétail tué par le loup est correctement indemnisé

-Les chiens divaguant sont souvent confondus avec les loups

-Le loup ne doit pas être utilisé pour masquer les vrais problèmes de la filière ovine

-Les pays voisins hébergent beaucoup plus de loups et l'élevage ovin se porte bien

-Le pastoralisme n'est pas forcément synonyme d'entretien du paysage

-Le pâturage n'est pas synonyme de biodiversité

-Le loup régule naturellement les populations d'ongulés sauvages

-Le nombre de prélèvements annuels du loup sur les troupeaux est de 0,6%

-Et bien plus encore!

Je ne peux que vous recommander la lecture de ce magazine et espère la fin de ce conflit qui n'a pas lieu d'être. Cet article a été écrit sans objectif publicitaire, mais dans un vrai souci d'information.

Commenter cet article

maevina 17/01/2014 11:27

on a le même problème dans les Cévennes où les animaux prélevés et tués par les loups (d'ailleurs remboursés par les assurances) sont sans arrêt mis en exergue, certains villages ont enfin compris et laissent dans un coin précis et aménagés, des restes d'abattoirs pour les loups et les vautours et ça se passe mieux !